Retour de St Vincent avec la LIAT « The Caribbean Airline »

Ces événements se sont déroulés entre 5h du matin et midi le lendemain, le 22 & 23 juillet 2015. Ils relatent un trajet en avion entre l’ile de St Vincent et celle de St Martin, situées à 581 km l’une de l’autre, selon world-airport-codes.com

5h00 : réveil pour se rendre à l’aéroport, situé à 10 minutes de l’hôtel. Nous prenons le vol LIAT 310 de St Vincent vers St Martin via St Lucie, départ 7h20. Nous avons rendez-vous avec un taxi à 6h devant l’hôtel.

5h55 : je descends les valises à la réception.

6h06 : pas de taxi. Je l’appelle pour confirmer. Selon ses termes, il arrive.

6h17 : le taxi est là.

6h35 : nous sommes à l’aéroport. Le coffre du taxi, qui contient nos bagages, ne s’ouvre plus.

6h42 : le taximan parvient à ouvrir son coffre. Nous récupérons nos valises.

6h55 : après une courte queue au comptoir, les valises sont enregistrées, nous nous dirigeons vers la salle d’embarquement, via le contrôle de sécurité. Je fais scanner ma ceinture et mes baskets. Nous nous installons dans la salle d’embarquement. Le vol est annoncé en retard (aucune estimation du retard fournie. Il est en retard, c’est tout).

20150722_142743

7h25 : je suis rappelé hors de la zone de sécurité, ma valise ayant été sélectionnée de façon aléatoire pour un contrôle supplémentaire. La fouille se passe sans anicroche. Je peux retourner embarquer l’esprit tranquille.

7h44 : je suis de retour dans la salle d’embarquement, après être repassé par le portique de sécurité, non sans avoir fait scanner ma ceinture et mes chaussures (de marque Puma).

10h00 : tous les passagers du vol 310 sont rappelés hors de la zone de sécurité et se voient offrir un bon d’achat de EC$25 chez Subway, un célèbre restaurant qui vend des sandwichs (situé en ville, à Kingstown, à 15 minutes de route).

Subway-Franchise

10h34 : nous embarquons dans un minibus en direction du restaurant.

10h52 : nous arrivons à Subway à Kingstown. Nous commandons des sandwichs.

11h34 : nos sandwichs sont prêts. Nous allons manger.

11h36 : le chauffeur du mini bus se présente pour nous ramener à l’aéroport. Nous devons emporter les sandwichs.

12h04 : nous sommes de retour à l’aéroport. Nous mangeons. Nous repassons les contrôles de sécurité. Je fais de nouveau scanner ma ceinture et mes Pumas.

20150722_142912

13h34 : des informations filtrent. Notre avion est en panne à Grenade.

13h56 : de nouvelles informations nous parviennent. L’avion qui apportait les pièces pour réparer notre avion s’est bien posé à Grenade.

14h13 : tous les passagers du vol sont rappelés de la salle d’embarquement au comptoir d’enregistrement, où on nous annonce que notre avion arrive bientôt. Nous sommes invités à retourner en salle d’embarquement. Je fais de nouveau scanner ma ceinture et mes baskets.

15h19 : un avion se pose sur le tarmac. S’agit-il bien du vol 310 ?

20150722_152120

15h39 : non. Il s’agit d’un vol pour la Barbade.

16h23 : le personnel nous annonce que finalement le vol est annulé. Enfin, à moitié. En fait, un autre avion nous emmènera à Antigua à 19h40. Peut-être.

19h15 : la Liat nous offre un succulent dîner, à base de poisson. De requin précisément. Figurez vous que le requin mal cuit dégage une odeur d’ammoniaque. C’est comme ça que je sais que c’était du requin. On nous demande de retourner au comptoir d’enregistrement pour qu’on nous fournisse de nouvelles cartes d’embarquement. Munis de nos carte, nous retournons en salle d’embarquement. Je fais scanner ma ceinture et mes Pumas.

20150722_191415

 

19h36 : NOUS SOMMES DANS UN AVION. Direction St Lucie. Amen.

20h25 : arrivée à St Lucie. Nous débarquons pour remonter dans un autre ATR42, à destination d’Antigua via la Dominique.

21h38 : arrivée en Dominique. Nous restons dans l’avion. Il fait chaud.

22h34 : arrivée à Antigua. Nous remplissons les formalités de douane.

23h32 : transfert vers l’hôtel « Royal Antigua » pour la nuit.

00h07 : arrivée dans la chambre. Nous nous écroulons dans des draps rêches (Antigua est une ancienne colonie anglaise. Le dormeur anglais aime ses draps rêches).

07h00 : réveil, café, départ.

08h05 : un taxi nous ramène à l’aéroport.

08h46 : enregistrement sur le vol LIAT 310 du 23 juillet, prévu à 10h30. L’embarquement aura lieu à 10h00.

09h27 : passage de la douane et du portique de sécurité Nouveau scan de ma ceinture et de mes Pumas.

10h35 : le vol 310 est annoncé en retard.

11h05 : le vol est là, après seulement 1 heure de retard. Nous embarquons.

11h30 : nous décollons.

12h45 : atterrissage à St Martin.

 

Il nous aura donc fallu 30 heures pour parcourir 600 km, soit une moyenne de 20 km/h, ce qui est améliorable, surtout pour un ATR42. Sinon, j’ai des Pumas irradiées à vendre.

liat-airlines-crash

Sxm-Sbh et retour par les airs


Trip to Barth by david-duong1

Catégorie: Egoisme

L’histoire de ma vie

In a nutshell (comme disent les stazuniens)…

Voilà voilà…

Catégorie: BD

Acrylique et BD

 

Je me suis lancé dans la peinture, ça me détend.

Et puis on a l’impression d’utiliser photoshop IRL.

Donc voilà. Cliquez sur les images pour les agrandir – en même temps, ça vous permettra de vous rendre compte que je ne suis pas (encore) Picasso.

Catégorie: Ouaibe

La radio de l’été des blogueurs 2014

Poke mon vieux Lolo, il croyait que je l’avais oublié !

Bin non ma couille, chu là, et v’là ma participation, polynésienne cet été…

Plus d’explications ici

Catégorie: Voyage Voyage

Back home…

Bin, voilà, je suis rentré à la maison…

Je pensais que je posterai plus pendant ce petit périple, et puis finalement, j’ai manqué de temps. Pour faire court: Panama, Galapagos (Isabela & Santa Cruz), Marquises après 17 jours de mer (Hiva Oa & Fatu Hiva), Rangiroa aux Tuamotus, puis Tahiti. Un détour en ferry à Moorea. Puis départ vers Sydney via Auckland pour rendre visite à Big Bro. Finalement, retour en avion à la maison via Los Angeles et New York.

J’ai beaucoup de chance d’avoir fait un tel voyage, et pas assez de talent en écriture pour en rendre compte correctement sur ce blog.

On va juste dire que c’était génial, que j’ai rencontré des gens inspirants, que j’ai visité des endroits merveilleux et que j’ai vraiment envie de retourner en Polynésie.


DSCN1297 WP_20140711_17_16_37_Pro WP_20140712_11_53_53_Pro WP_20140713_13_14_37_Pro WP_20140713_17_17_25_Pro

 

WP_20140803_12_36_45_Pro WP_20140802_17_12_10_Pro WP_20140803_12_39_41_Pro WP_20140806_05_52_25_Pro WP_20140810_14_06_23_Pro WP_20140810_14_24_15_Pro WP_20140810_14_33_48_Pro WP_20140810_16_24_55_Pro WP_20140814_10_14_43_Pro WP_20140814_11_36_46_Pro WP_20140814_15_19_12_Pro WP_20140815_09_30_07_Pro WP_20140815_15_00_01_Pro WP_20140814_11_56_04_Pro WP_20140803_10_30_33_Pro WP_20140729_11_50_08_Pro

WP_20140820_13_47_16_Pro

WP_20140816_21_02_27_Pro

 

 

Catégorie: Voyage Voyage

À un moment, faut rebondir…

J’ai passé toute l’année à inonder ce blog de notes pathétiques ou je n’ai fait que m’épancher sur la douleur de mon amour perdu.

15 notes en tout. J’ai compté. Sur 9 mois.

Remarquez, j’ai eu la délicatesse de password-protecter le tout.

C’est du franglais. L’expression me parait plus parlante. J’aurais du écrire « la délicatesse de protéger le tout par un mot de passe« . Je trouve password-protecter plus incisif. C’est une affaire de gout. Ça ne se discute pas. Bref.

Mais maintenant ça suffit. Les moins longues sont les plus courtes. Vous lisez ces lignes, j’ai enlevé la protection par mot de passe, et j’arrête d’écrire des notes pleureuses.

J’AVANCE.

D’autant plus que je vais avoir des trucs à vous raconter dans les jours qui viennent. Oui oui oui. J’écris ces lignes – figurez vous – depuis un voilier au mouillage, à environ 300 mètres du pont de Las Americas au Panama.

Ce pont est situé précisément à la sortie du canal de Panama. Ça ressemble à ça:

WP_20140703_06_47_30_Pro

 

Forcément, ancré à 100 mètres du chenal, on voit passer des gros bateaux (genre barre d’immeubles, mais qui flotte):

WP_20140703_07_11_59_Pro (1)WP_20140703_07_13_20_ProWP_20140703_07_52_16_ProWP_20140703_07_52_32_ProWP_20140703_08_05_25_Pro

 

J’aime bien les gros bateaux.

Demain, on part aux Galapagos. Ah mais au fait, je vous présente mon équipage:

WP_20140702_16_31_12_Pro

De gauche à droite: Caroline, Chris, Bat et votre serviteur.

Je vous renvoie un petit mot à la prochaine escale.

 

Catégorie: Egoisme

Le message que je ne vais pas envoyer

Je suis vraiment pas sur que mon avis t’intéresse, mais je repense à ce que tu m’as dit, que tu recommençais tout à zéro. C’est pas vrai. T’as une expérience HALLUCINANTE pour une nana de ton âge. T’as une énergie de tarée, t’es promise à un super avenir, j’ai aucun doute la dessus et je suis objectif.

Tu recommences pas à zéro, tu continues, tu testes, t’essayes et c’est une super façon d’aborder la vie.

Au-delà de ce que je peux ressentir pour toi, je suis admiratif de ton attitude

Allez, je te fous la paix

Catégorie: Egoisme

Il est à toi, ce plâtre

Tu m’as quitté…

J’ai été triste…

Pour noyer mon chagrin, j’ai volé…

Puis j’ai atterri…

Tous les jours.

Je te dédie ma fracture !

 

Catégorie: Egoisme

J’aurai mieux fait de me taire

Grosse rechute depuis hier soir. Larmes, ventre qui se tord, moral à zéro, envie déchirante de la voir.

Ça ne finira donc jamais ?

RSST'en veux encore?